Légende Académie :: Enfin un forum pour la légendaire émission de télé réalité fantasy française !
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 




Le comptoir
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Légende Académie Index du Forum -> Role Play -> La Taverne des Héros
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tulkas
Emouchet - Psycho Modéracteur
Emouchet - Psycho Modéracteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 472
Localisation: Lyon City
Sexe: En Acier Trempé

MessagePosté le: 15/01/2007 22:35:12    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

C'est a ce moment la qu'un nouvel arrivant pénétra dans la Taverne.
- Salut a vous la compagnie, com... Oh mais ça sent trés mauvais ici. Le savon vous ne connaissez pas... hahaha... suis-je bete! Des esprits primitifs... je me demande meme s'ils comprennent ce que je dis.

L'homme qui venait de pénétrer dans le batiment etait de grande taille, large, des yeux marons et fous. Il portait des vetements de qualité et des bottes de cavalier. A son cou pendait un gros diaman, un vrai, un beau. Il s'avança vers le comptoir en contournant les personnes deja présentes. Il s'avança et cru d'abbord que Norbert était seul, mais finalement il apperçu une boule de cheveux dépasser de derriere le comptoire!.
S'adressant a la maitresse des lieux, il demanda poliement:
- Un double coconuts walabize on ice, sans sel, sans liqueur, et avec de l'orange, pas de la pomme. Bouge tes grosses fesses, c'est pas que je soit pressé, mais j'aime pas attendre...

Pendant qu'il patientait il adressa un regard au membre de l'assistance. Puis dans un souffle il soupira :
- Ah... je vaux telement mieux que vous...
_________________
Alex - Tulkas - Emouchet - Dieu - Bruce W. - Pignouf


It's better to burn out than to fade away
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/01/2007 22:35:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aphraël
Althéa - Actrice Tavernière
Althéa - Actrice Tavernière

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 460
Localisation: Dans les sous-bois
Sexe: Femme

MessagePosté le: 16/01/2007 09:47:18    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Le nouvel arrivant avait de quoi attendre pour sa commande. Une énorme brute fonçait sur Aphraël, laquelle envisageait déjà les pires scenari. On aurait pu croire à la couardise de son tavernier en second, le bon et gras Norbert, mais celui-ci avait une vertu, et pas des moindre, la fidélité. Aussi, alors que le warrior avec sa hache éclatait en imprécation et mettait en danger sa patronne, Norbert attrapait son balai préféré accroché au mur et dédicacé par Marcel Rocque, son joueur favori canadien au curling.

Sans forcer, et alors que le danger ambulant enjambait le comptoir, il l'abattit sur son crane sans cervelle et esquissa une mine satisfaite alors qu'il gissait mollement en arrière, les yeux révulsé et la bave aux lèvre.

Aphraël imagina aisémnt ce qu'il pensait : Et ouais, toi t'as peut-être une hache, mais mon j'suis tavernier, et jsais manier un balai, et toc ! (oui Aphraël aimait bien imaginer ce qu'il se passait dans la tête de son tavernier.)

La tavernière se redressa, raison pour laquelle le nouveau client n'avait pas pu la voir au premier abord, et expira sa crainte. Elle tapota brièvement l'un des bras dodus de Norbert et lui promit pour sa bonne conduite une promotion - qu'elle déciderait en temps voulu et qui consisterait certainement à accomplir l'une des taches ingrates qu'elle n'aurait pas envie de faire, comme récurer les latrines -.


- Bien l'bonjour, monsieur, fit-elle finalement en regardant l'espèce de chevalier débraillé qui foudroyait l'assistance de sa phrase narcissique. Vous avez commandé ?

Le géant se retourna vers elle et la toisa d'un regard inquiétant. Il réitéra sa commande et Aphraël fit un sourire carnassier.


- Vous vous êtes cru au Queen ou quoi ? Ici on a de la bière, et tous les alcools qui ne sont pas faits pour les tapettes.

Elle se retourna vers Norbert et lui désigna son balai.

- Va donc m'essuyer le détritus qui encombre mon parquet là-bas, fit-elle en désignant le narcoleptique. Alors, j'vous sert quoi, une cervoise ?
_________________
TaRd DaNs La NuIt, MoN eSpRiT s'EvEiLlAiT à La ViE aVeC dEs VoIx, dEs HiStOiReS, dEs AmIs QuI m'EtAiEnT aUsSi ChErS qUe CeUx Du MoNdE rEeL. Et Je Me LaIsSaIs AlLeR, aSpIrAnT aUx MéTaMoRpHoSeS.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Druss
Druss - Warrior Modéracteur
Druss - Warrior Modéracteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 703
Localisation: Trop près de toi pour que tu survives
Sexe: Enorme

MessagePosté le: 16/01/2007 12:08:40    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Au bout de quelques instants, Druss retrouva ses esprits. Il secoua sa tete pour y voir plus clair, puis se rappella les évènements de la minute passé.
Il se releva, lentement.
Une fois debout, il fit craquer ses doigts, son cou, ses orteils, son nez, ses épaules, ses coudes.
Puis il se remboita le coude droit.
Et enfin il avança vers Norbert.
Le tavernier avait de nouveau les moustaches qui frétillaient, mais il était tout blanc derrière. Druss se campa devant lui, les mains sur les hanches.
Et éclata de rire.

- Ah Bernardo, brave Bernardo, je t'aime bien tu sais ! T'en a dans le pantalon toi, pas comme cette bande de lopettes !

Ce disant il désigna d'un geste violent la foule du bras. Manque de chance, Aphraël était sur le chemin du membre. Norbert se précipita vers le mur pour désencastrer la tavernière. Mais celle-ci y était assez profondément.
Druss s'approcha de Fitz pour lui faire ses adieux. Le jeune homme était assit à sa table, le regard noir. Le Warrior lui donna une claque dans le dos en s'exclamant :

- A un de ces quatre gamin, je t'aime bien toi aussi !

Il se dirigea ensuite vers le comptoir, non sans marcher sur la queue du loup au passage, et rejoint la femme la plus alcoolique de l'Heroic fantasy.

- A une prochaine mamz'elle

- Va chier, répondit-il en lui faisant un petit signe de la main.

Druss se dirigea alors vers la sortie, non sans marcher sur la queue du narcoleptique au passage, et ouvrit ce qui restait de la porte. C'est alors qu'il remarqua le dernier arrivant. Et il n'aima pas son air. Pas du tout.
Dans un geste d'apparence anodine, il assoma Tulkas, le déshabilla, et enfin l'attacha à une poutre.

- Désolé vieux, dit-il, j'ai eu une vision... fallait que je le fasse, c'est tout.

Et enfin il partit, laissant derrière lui un Norbert désemparé, qui essayait désespérément d'enlever Aphraël du mur avec un pied de biche. Fitz quand à lui mettait toute sa force à l'épreuve pour désincruster ses dents de la table en bois. Enfin le reste de l'assemblée, sans doute terriblement attristé par ce départ...

La journée promettait d'être belle !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aphraël
Althéa - Actrice Tavernière
Althéa - Actrice Tavernière

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 460
Localisation: Dans les sous-bois
Sexe: Femme

MessagePosté le: 16/01/2007 12:27:19    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Aphraël se décalqua tant bien que mal du mur de pierre. Son visage comportait quelques éraflures de ci-de là -oui, pour ne pas choquer les enfants, il n'y aura pas de sang -. Norbert la souleva doucement et la posa sur le sol avec gra(ss)ce.

Elle remit ses idées en place et remerci Norbert de sa sollicitude.

Elle vit alors Druss qui sortait tranquillement de la taverne, l'air réjouit.

Attention à la marche ! voulut-elle hurler alors que son pied dérapait.

Mais elle n'était pas si bonne, Druss glissa et se mangea le sol de la rue en pleine face.


- Dommage, souffla-t-elle.
_________________
TaRd DaNs La NuIt, MoN eSpRiT s'EvEiLlAiT à La ViE aVeC dEs VoIx, dEs HiStOiReS, dEs AmIs QuI m'EtAiEnT aUsSi ChErS qUe CeUx Du MoNdE rEeL. Et Je Me LaIsSaIs AlLeR, aSpIrAnT aUx MéTaMoRpHoSeS.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Misérificelle
L'Intervieweuse - Actrice
L'Intervieweuse - Actrice

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 22
Sexe: Femme

MessagePosté le: 16/01/2007 19:18:47    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Suite à son splendide "va chier", Miséri commanda un nouveau verre du truc bizarre à la patronne.

- Hep grognasse ! Remet en un autre et fissa !

Avant qu'Aphra ne puisse répondre d'une manière fleurie à cette commande, le gros barbare à la cervelle en bouillie s'effondra à l'entrée. Ne pouvant retenir son rire, Miséri rota en même temps. Elle détourna ensuite son regard vers le second de la taverne car, les yeux compètements noyés par l'alcool, elle voyait en lui son anti-thèse...une sorte de Zorro de l'Héroïc fantasy !
Le jeune bourrée perpétuelle s'approcha donc de lui d'un pas chaloupé par l'alcool et lui lança :

- Salut beau brun... tu sais que tu me plais toi ^^

- ..... ..... .... ....


Ne laissant pas Norbert finir sa phrase, l'alcoolico-dépressive s'effondra sur le comptoir en bavant abondament

_________________
Intervieweuse
Camerawoman
Cuisinière
Mini Sorcière
Revenir en haut
Tulkas
Emouchet - Psycho Modéracteur
Emouchet - Psycho Modéracteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 472
Localisation: Lyon City
Sexe: En Acier Trempé

MessagePosté le: 16/01/2007 20:00:56    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

L'homme allait sortir une dague pour égorger la patronne, pas pour l'avoir rembalé, non pour l'avoir seulement regardé. Mais alors qu'il allait passer a l'acte... il se prit ce qui lui sembla etre une poutre sur le crane, mais qui etait en fait le poing de Druss. Lorsqu'il reprit connaissance, il etait nu, attaché a une poutre...

Le noeud etait solide, et trés serré. Aussi, d'une simple contraction de muscle notre héros fit éclater les cordages.
- Oh bon sang, j'adore faire ça, j'ai trop la classe... marmonna-t-il en se massant la ou la corde avait laissée des marques... pas par douleur non, par plaisir. Hum, j'ai la peau douce aujourd'hui...

L'homme ramassa ses vetements et passa un bon moment a les défroisser et a enlever la poussiere. Apparement il ne se lassait pas de passer et repasser la main sur ses fringues de si bonne qualités. Enfin il finit par les enfiler avec une élégance non dissimulé. Alors il retourna au comptoir. Apres avoir dévisagé sans aucune discretion la sale gueule puante de l'homme au bide gras, il se tourna vers la patronne:
- On reprend. Je voudrais une biere. Dans un verre propre. Et le tout sans m'adresser la parole, j'ai horreur de ça. Des gens qui vivent dans un trou a merde, qui sentent la merde, qui portent des fringues de merde, qui ont de la merde dans le cerveau et qui racontent de la merde... et qui osent me parler! ça m'énerve!... sans vous vexer, hein.

Se tournant vers Fitz:
- Quant a toi petit ratus de mes deux, futur petit toxicoman, a l'allure de sale convoyeur de porc, tu vas faire sortir ton gros clébard de merde de cette salle, avant que je m'en occupe : j'ai le bas de la jambe qui me démange, et la sortie est sur la route de mon pied a son cul!
_________________
Alex - Tulkas - Emouchet - Dieu - Bruce W. - Pignouf


It's better to burn out than to fade away
Revenir en haut
Fauh
La Flèche - Acteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 181
Localisation: Montlhéry
Sexe: Homme

MessagePosté le: 16/01/2007 20:17:51    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

S'étant fait réveiller par la bretteur au balais, il se leva et se dépoussiera. Le spectacle qu'il vit était quand même exceptionnel. Un homme, ou plutôt (chien, mickey) un sorte de travesti admirait sa peau et ses vêtements. Mika (tant que j'aurais pas trouvé un autre nom je laisserai ca) remarqua que ces vêtements était vraiment moche, peut être propre mais moche, il ne tarda pas à le faire remarquer en s'approchant de la grande folle:

-Salutations ma grande ! T'as une passion pour tes fringues à ce que je vois mais même un troll s'habillerait mieux que toi.

N'attendant aucune réaction il repartit en direction du comptoir et s'adressa à la tavernière:

-Madame, une ragout de rat avec légumes de saison !

En attendant sa commande il continua à observer cette bande de cinglé. Ce spectacle le faisait grandement sourire...
Revenir en haut
FitzChevalerie Loinvoyant
Fitz - Acteur
Fitz - Acteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 440
Localisation: L'Assassin Royal - Robin Hobb
Sexe: Homme

MessagePosté le: 16/01/2007 21:00:34    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Fitz avait encore la mâchoire endolorie lorsqu'il entendit derrière lui :

- Quant a toi petit ratus de mes deux, futur petit toxicoman, a l'allure de sale convoyeur de porc, tu vas faire sortir ton gros clébard de merde de cette salle, avant que je m'en occupe : j'ai le bas de la jambe qui me démange, et la sortie est sur la route de mon pied a son cul!

Il dédaigna alors poser le regard sur la triste loque humaine qui se tenait au loin. L'homme était grand et mince, le teint blafard et des vêtements rapiécés à la main. De loin on aurait pu se demander si c'était vraiment un homme car il n'avait plus qu'un testicule, celui-ci pendouillant misérablement derrière ce qui semblait être un maigre asticot. Prenant compte de sa remarque il s'adressa à Oeil-de-Nuit :

- Je crois que la pédale ne t'aime pas et qu'il veut que tu quittes les lieux.
- Je crois que je n'aime pas la pédale et qu'il va le sentir. répondit le loup
- Qu'est-ce que tu vas faire ? interrogea Fitz
- Lui couper toute descendance si tant est qu'il puisse en espérer une vu sa gueule. rétorqua Oeil-de-Nuit qui se lançait à la couille de la pédale


- Hey la pédale, mon loup te répond favorablement! lança Fitz en direction de Tulkas

Ce fut un spectacle grandiose, digne des plus grands combats de chiens qu'on ait pu voir en ce pays. Alors que loup finissait d'éteindre la virilité de la pédale, celle-ci tentait d'épiler Oeil-de-Nuit avec une pince à épiler qu'il devait toujours garder sur lui en grande tapette qu'il était.

Le duel prit finalement fin lorsque, exédée par les jappements suraigus du nouvel arrivant, Aphraël envoya son preux chevalier à la rescousse. Norbert assaina alors son légendaire coup de balai circulaire en direction du loup dont la gueule dégoulinante avait fini par tremper Tulkas. Mais c'était sans compter l'instinct animal d'Oeil-de-Nuit qui esquiva facilement le coup de balai de Norbert qui atterit dans la mâchoire de Tulkas. Dans l'histoire il y perdit connaissance et quelques dents. Oeil-de-nuit en profita alors pour marquer son territoire sur la pédale gisante tandis que Norbert retournait derrière son comptoir servir ses clients d'un air triomphant.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Misérificelle
L'Intervieweuse - Actrice
L'Intervieweuse - Actrice

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 22
Sexe: Femme

MessagePosté le: 16/01/2007 22:14:20    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

En voyant Norbert agir avec son balai, Miséri soupira comme si c'était un preux chevalier qui défendait ... non il ne défendait pas il attaquait en réalité mais bon tant pis ! S'accrochant au bras du pauvre second de taverne qui lançait des regards désepérés à sa patronne, la jeune femme commença à lui fait les yeux "fluorescents" doux.

- Tu sais qu'tu m'plait toi ^^, lui dit-elle langoureusement une fois de plus. Ca te tente uncalin tous les deux ?

Le pauvre Norbert tirait désespérément la manche d'Aphraël pour qu'elle vienne le sauver, ce qu'elle fit en faisant rouler l'alcoolique hors du comptoir mais celle-ci attérit sur un loup. Croyant que c'était Norbert (bah oui il est poilu le bougre ^^), elle serra fort le loup dans ses bras presque jusqu'à l'étouffer.

_________________
Intervieweuse
Camerawoman
Cuisinière
Mini Sorcière
Revenir en haut
Linwen
Vagabond
Vagabond

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2007
Messages: 10
Localisation: De-ci de-là...
Sexe: Femme

MessagePosté le: 17/01/2007 00:48:41    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Il était encore tôt le matin lorsque Linwen se décida à rentrer dans la taverne dont l'enseigne givrée représentait un rat farci. A sa grande surprise, une sorte de gros guerrier à la bedaine bien pleine et aux cheveux poivres et sel gisait devant la porte, papillonant des yeux comme s'il avait vu la mort en face. Elle posa un pied léger sur son bidon graisseux et laissa échapper un rire sarcastique.

- Plutôt original comme paillasson.

"Humph" fut la seule chose que répondit le presque vieillard qui se remettait à peine de son choc précédent. Alors qu'elle poussait la porte, il se relevait tant bien que mal et grommelait des phrases incompréhensible qu'elle soupçonna tout de même d'être "alope...'vais t'chop... ans un coin... a... pas ... tard... tous des enc'...".

Le spectacle qui s'offrit à elle fut plus que déroutant. Elle s'était attendue à trouver là une auberge tranquille, remplie de clients tranquilles, lesquels boiraient sûrement leur bière matinale en chantonant gaiement et en échangeant des amabilités.

Au lieu de ça, une ménagerie d'energumènes tous plus cinglés les uns que les autres se pressaient au bar. Une petite tavernière joufflue repoussait avec enervement un gros bonhomme aux moustaches tombantes, lequel semblait apeuré par les avances d'une alcoolique notoire, pleine de dégueuli et aux yeux étrangement fluorescents. Un gamin à l'air pas net ricanait dans son coin en conversant avec un loup. Une sorte de chevalier déchu gisait sur le sol, se tenant l'entrejambe et un suisse (HRP : subtilité attention... celui qui comprendra je le félicite) regardait toute cette bande de givrés avec amusement.


- Eh bien, je vois qu'on s'éclate bien par ici.


Linwen n'avait pas pour habitude d'être généreuse et plein de bonté envers les hommes. Mais le spectacle de ce grand chevalier aux airs nobles jonchant le sol tel un pantin désarticulé lui arracha un vague sentiment de compassion. Elle l'aida à se relever et le laissa choire sur une chaise, tremblant. Puis elle se dirigea vers le comptoir, gicla l'alcoolique d'un coup de coude et fit face à la petite tavernière.

- Dites-moi, c'est toujours comme ça dans le coin ?

La tavernière hocha négativement la tête et poussa un gémissement de plainte.

- On n'a ouvert qu'aujourd'hui. C'est ce film là, Légende Académie, ça ramène toute une bande de fous furieux...

- Ouais, ouais, mais en fait j'm'en fout. Une bière s'il vous plait.


La petite tavernière, sûrement désireuse d'un peu de calme, s'empressa de la servir. Linwen s'accouda au comptoir et soupira.

- Dites-moi, y aurait pas une petite quête dans le coin ?
_________________
"Dans ses yeux brillait une lueur furieuse de haine et de violence" - Mémoires du Brennor
Revenir en haut
Druss
Druss - Warrior Modéracteur
Druss - Warrior Modéracteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 703
Localisation: Trop près de toi pour que tu survives
Sexe: Enorme

MessagePosté le: 17/01/2007 10:34:55    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

C’est alors qu’un homme vola à travers la salle en hurlant.
Il s’arrêta net contre le mur, derrière le comptoir. Norbert, interloqué, quitta la bulle protectrice de sa patronne et s’avança vers le bar. Il découvrit un homme affalé au sol, dans une position qui aurait fait baver d’envie un contorsionniste. Tandis qu’il l’aidait à se relever, un chapeau traversa la pièce. On pouvait entendre à l’extérieur une voix gueuler « Nan mais JE RÊVE ! Me demander, à Moi ! Druss la Légende ! Me demander le chemin d’une bonne taverne ! C’est pas possible ! Je vais me réveiller ! »
Entre temps le jeune homme avait récupéré son chapeau, et était sortit de la salle d’une démarche titubante, offrant une désolante image de la jeunesse.

Cinq secondes plus tard, le battant de la taverne s’ouvrit violement sous un coup de pied. L’homme pénétra dans la taverne d’un air fier. Il regarda toutes les personnes présentes droits dans les yeux, les défiant de raconter un jour ce qu’ils avaient vu. Enfin il s’exclama :

- Tavernier ! Un lait de chèvre !

Puis il partit prendre place au bar. Non sans faire un écart devant l’alcoolique qui baignait dans ses boissons.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aphraël
Althéa - Actrice Tavernière
Althéa - Actrice Tavernière

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 460
Localisation: Dans les sous-bois
Sexe: Femme

MessagePosté le: 19/01/2007 10:29:01    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Aphraël haussa un sourcil lorsqu'un nouveau client commanda un lait de chèvre. Il avait belle allure, avec sa rapière sur le côté et ses airs de chevaliers (ses airs...).

Elle envoya Norbert traire la vache la plus proche et lui somma d'attendre. Pendant ce temps, elle gardait le silence. La matinée avait mal commencé, elle n'avait pas envie de plus de problèmes, en tout cas, pas de les provoquer. Les gens sont si violents de nos jours, pensa-t-elle en nettoyant quelques verres avec son chiffon, histoire de vraiment ressembler à une tavernière.

_________________
TaRd DaNs La NuIt, MoN eSpRiT s'EvEiLlAiT à La ViE aVeC dEs VoIx, dEs HiStOiReS, dEs AmIs QuI m'EtAiEnT aUsSi ChErS qUe CeUx Du MoNdE rEeL. Et Je Me LaIsSaIs AlLeR, aSpIrAnT aUx MéTaMoRpHoSeS.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
FitzChevalerie Loinvoyant
Fitz - Acteur
Fitz - Acteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 440
Localisation: L'Assassin Royal - Robin Hobb
Sexe: Homme

MessagePosté le: 20/01/2007 22:42:20    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

Foutre Dieu! pensa Fitz, Quelle nuit de merde...

Et pour cause, lui et son loup avaient dû passer la nuit à dormir vautrés sur des chaises usagées à la lumière d'un feu à peine suffisant pour les préserver de cet hiver mordant.

- D'autant plus mordant qu'un gros con a foutu une porte d'entrée en l'air... se dit Fitz
- Oh toi ta gueule avec tes commentaires! répondit l'auteur
- Oui monsieur...


Une fois réveillé, Fitz entreprit comme à son habitude à vérifier que tout y était : vêtements, argent, armes, couilles... Oeil-de-Nuit de son côté cherchait tant bien que mal à se remettre de sa nuit douloureuse après qu'une ivrogne totalement délurée lui soit tombée dessus.

- Tu veux un massage ? demanda Fitz à son loup avec envie
- Va chier, sale zoophile... pleurnicha celui-ci en retour
- Je te retourne le compliment sac-à-puces. sourit le jeune homme


Les deux compères, une fois leur rituels terminés, firent un rapide tour d'horizon de la taverne. Aphraël, la tavernière, astiquait machinalement un verre déjà propre avec un torchon sale alors que son second, Norbert "le balayeur de l'enfer", faisait le ménage derrière le comptoir avec son instrument de torture. Fitz remarqua qu'on savait prendre soin des clients dans cette taverne. En effet en jettant un coup d'oeil derrière lui, il vit la tapette pédante allongée dans un grand fauteil. Elle était habillée, pour une fois, mais on pouvait distinguer des bandages à son bas-ventre. D'un autre côté de la salle, le narcoleptique était adossé à un mur endormir, l'air bête. L'ivrogne, quant à elle, avait était relevée et replacée à sa place favorite : le comptoir.

Ils ne veulent sans doute pas perdre leur meilleure cliente. pensa Fitz

Alors qu'il venait de finir son tour d'horizon un nouvel arrivant fit irruption, volant et criant à travers la salle. Il entendit la voix familière d'un gros con éructer au loin alors que l'animal volant tentait de se relever.

- Tavernier ! Un lait de chèvre ! lança-t-il à Norbert

- Ouah quelle classe! s'émerveilla Fitz
- Tu trouves ? demanda ironiquement Oeil-de-Nuit
- Pas toi ? s'étonna son naïf de maître
- Non.


La tavernière envoya alors Norbert chercher commande, continuant machinalement d'essuyer son verre. Elle n'avait d'ailleurs qu'à peine haussé les épaules lorsque ce m'as-tu-vu était entré.

Elle est sans doute de meilleure humeur. observa Fitz, dans ce cas...

- Ce sera deux laits de chèvre! cria-t-il à Norbert alors qu'il sortait

Il toisa le jeune homme du regard puis se tourna vers sa patronne. Elle acquieça et il repartit traire une vache. Fitz, accompagné de son loup, s'assit au comptoir entre le nouvel arrivant et l'ivrogne. Elle avait déjà été servie et dormait dans sa commande.


[Edit Modo Aphraël : Fait attention à respecter les temps. Dans l'ordre des choses, Linwen a déposé Emouchet sur un siège juste avant que Durendal ne fasse son entrée, personne n'a eu le temps de soigner le chevalier. Et il ne s'est jamais passé une nuit avant que Durendal arrive dans la taverne, "le matin" est toujours le même, puisque la taverne a ouvert à l'aube..]
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Druss
Druss - Warrior Modéracteur
Druss - Warrior Modéracteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 703
Localisation: Trop près de toi pour que tu survives
Sexe: Enorme

MessagePosté le: 20/01/2007 23:24:55    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

- Ce sera deux laits de chèvre! cria Fitz à Norbert alors qu'il sortait.

Durendal soupesa la bourse d'or qu'il avait chapardé à Druss et regarda le jeune homme. Il pourrait lui offrir le lait de chèvre, ça ne coutait rien, et il avait besoin d'ami, de connaissance, de pigeon à arnaquer.
Sa décision prise, il rangea sa bourse et approcha du jeune homme en lui donnant une tape dans le dos.

- Salut jeunôt, dis moi, moi aussi j'avais un loup dans le temps, par solidarité tu vas bien m'offrir ce lait de chèvre hein? Ah, t'es un amour. Heu... non, souris pas, t'as une écharde dans la gencive, ça te donne l'air con.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
FitzChevalerie Loinvoyant
Fitz - Acteur
Fitz - Acteur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2007
Messages: 440
Localisation: L'Assassin Royal - Robin Hobb
Sexe: Homme

MessagePosté le: 20/01/2007 23:45:45    Sujet du message: Le comptoir Répondre en citant

L'homme s'était approché et avait engagé la conversation.

- Salut jeunôt, dis moi, moi aussi j'avais un loup dans le temps, par solidarité tu vas bien m'offrir ce lait de chèvre hein? Ah, t'es un amour. Heu... non, souris pas, t'as une écharde dans la gencive, ça te donne l'air con.
- Salut l'emplumé, sympa' ton chapeau. répondit Fitz. Pour ton lait de chèvre, laisse tomber. Ici toutes les commandes sont payées par autre que moi. En l'occurrence, la tapette que tu vois affachie là-bas se fera une joie de payer nos commandes.
- Génial ce système tavernière... souffla-t-il à Aphraël et son torchon


Elle ne daigna pas même poser un regard sur ce blanc-bec.

- C'est quoi ton nom le jeunôt ? demanda le blanc-bec à Fitz
- C'est Fitz, enchanté. répondit-il
- Fitz ? Fitz de pute ? renchérit l'homme plein d'humour
- Ouep... ton frère. lui signala Fitz
- Hum... pas con. Moi c'est Durendal.
- Ah ouais ? T'es du genre fin gourmet alors ? plaisanta le jeune homme


Durendal ne put réprimer un petit rire de tafiole. Il appréciait les calembours foireux.

- On dirait qu'il est aussi con que toi. dit Oeil-de-Nuit à son maître
- Il n'est pas dénué d'un sens de l'humour lui. objecta fiérement Fitz
- Souris pas, t'as une écharde dans la gencive...
- Va mourir....

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 26/04/2018 21:46:10    Sujet du message: Le comptoir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Légende Académie Index du Forum -> Role Play -> La Taverne des Héros Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Medieval by Mojy, © 2003, 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com